Le Mobile Learning au coeur des préoccupations des entreprises en matière de e-learning

Fév 24, 2015 | Mobile Learning

Dans son Baromètre 2014 du e-learning, l’Association Française des Industriels du Numérique de l’Education et de la Formation (AFINEF) dégage les dix principales préoccupations des professionnels de la formation en matière de digital learning pour les mois qui viennent. L’AFINEF a interrogé un panel de 300 entreprises de tailles diverses et œuvrant dans l’industrie, les services ou le secteur public*.

Parmi ces priorités, le Blog du Mobile Learning vous propose de parcourir les quatre principales, celles qui suscitent le plus d’adhésion parmi les entreprises, pour illustrer à quel point le Mobile Learning peut répondre aujourd’hui aux défis que rencontrent les professionnels de la formation.

1. Rendre la formation plus accessible au plus grand nombre
C’est là l’un des principaux avantages de la formation en e-learning par rapport à la formation présentielle. Quand cette dernière ne peut cibler qu’une fraction de la population d’une entreprise (car il est long et coûteux de mobiliser plusieurs jours durant des apprenants dans une salle de formation), le e-learning permet de former en masse les salariés. En revanche, le e-learning traditionnel ne peut former que les populations pourvues d’un ordinateur ; par exemple, les vendeurs en magasin ou les populations très mobiles auront peu accès aux formations e-learning. En cela, le Mobile Learning permet de répondre à la préoccupation d’accessibilité de la formation pour le plus grand nombre, aidé par l’explosion du taux d’équipement en smartphones.

2. Evaluer les apprenants avant, durant et après la formation
L’enjeu de l’évaluation de la formation est primordial. Il justifie les stratégies des Directions formation et permet surtout de s’assurer de l’efficacité de la formation. Aujourd’hui, l’évaluation des apprenants avant et pendant la formation est une pratique courante et maîtrisée. En revanche, la situation se complique lorsque le salarié a terminé sa formation et qu’il retourne à son activité professionnelle. Sur ce point également, le Mobile Learning se révèle précieux. Par nature la formation mobile est toujours à portée de main des salariés (voir aussi notre article sur le BYOD), elle peut inclure de nombreux formats d’évaluation (quiz, textes à trous etc.) que le salarié peut utiliser à n’importe quel moment. A cet égard, et c’est même une pratique conseillée, les responsables de formation peuvent organiser et planifier ces exercices d’évaluation post-formation grâce à différents outils comme la fonction push des smartphones.

3. Augmenter la performance terrain des salariés
L’objectif de toute formation est d’apporter à l’apprenant les outils et connaissances qui lui seront utiles pendant son activité professionnelle. La finalité de la formation professionnelle consiste donc souvent à rendre plus performant le salarié. Dès lors, la question qui se pose est la suivante : « comment faire pour que le salarié puisse profiter des bienfaits de la formation bien après la fin de celle-ci ? » Là encore, le Mobile Learning révèle toute sa pertinence. L’apprenant peut accéder à tout moment et en tout lieu non seulement au contenu de la formation mais aussi aux informations importantes indispensables sur le terrain. Le Mobile Learning excelle ainsi dans la mise à disposition d’outils dits de « Performance Support » qui donnent un accès rapide à une information donnée. A titre d’illustration, le commercial pourra « réviser » rapidement ses connaissances produits avant un rendez-vous client, le conseiller bancaire pourra se rafraichir la mémoire sur la réglementation des Assurances Vies etc.

4. Rendre la formation plus ludique, plus attractive
La ludicité de la formation est également l’un de bénéfices majeurs du Mobile Learning. L’industrie des smartphones et des tablettes bénéficie aujourd’hui d’une grande expérience tirée du développement de très nombreuses applications de jeux où l’Expérience Utilisateur tire profit de toutes les possibilités interactives des smartphones et tablettes tactiles. Les applications de Mobile Learning s’inspirent de ces meilleures pratiques pour mettre au service de l’apprentissage les techniques d’animation et de gamification les plus abouties.

* Plus d’un tiers des entreprises interrogées comptait plus de 5 000 salariés, un quart comptait entre 1 000 et 5 000 collaborateurs quand 42% des entreprises du panel avaient des effectifs de moins de 1000 personnes.