Google Play compte plus d’applications que l’App Store

Jan 22, 2015 | Mobile Learning

Dans un précédent post nous revenions sur la bataille de noël qui opposaient les constructeurs de smartphones avec au final un grand gagnant : Apple. 2014 s’achève et les bilans se multiplient. Celui d’Appfigures sur le nombre d’applications disponibles sur les stores a retenu toute notre attention. Il révèle en effet que, pour la première fois depuis la naissance de l’industrie des applications mobiles, Google Play est devenu en 2014 le premier catalogue d’apps. dépassant ainsi l’App Store. Et l’avance prise par Google sur ce terrain est impressionnante ; elle souligne clairement les différences de stratégies que le deux firmes américaines pratiquent sur ce marché et le dynamisme florissant de cette jeune industrie.

Nombre d’applications : Google prend le large

Selon Appfigures compte aujourd’hui 1,43 millions d’applications disponibles sur Google Play contre 1,21 millions sur l’App Store. Amazon prend la 3e place du classement avec 300 000 applications disponibles. L’avance prise par Google s’explique d’abord par sa stratégie de volume qui permet à tous les constructeurs de smartphones d’utiliser Android comme système d’exploitation. Google équipe en effet 80% des smartphones vendus dans le monde ; cette domination se répercute ainsi sur le nombre d’applications disponibles mais aussi sur le nombre de développeurs qui travaillent sur Android. Celui-ci est en effet passé en 2014 à 388.000 soit 100.000 de plus que pour Apple.

active_apps_2
© http://blog.appfigures.com – 2015

Appfigures note également une différence assez nette dans le type d’apps développées. Chez Google, ce sont les apps. « d’entertainment » qui connaissent les plus grosses progressions (jeux, musiques et photographies). Côté Apple les plus fortes progressions sont enregistrées parmi les applications business et, plus étonnamment, les apps. liées à la gastronomie (« food & drinks »)

Un marché florissant

Bien qu’assez jeune, le marché des apps. mobiles est très rapidement devenu un business très juteux pour Apple et Google. Tous deux appliquent le même modèle économique qui consiste à prélever une commission de 30% sur chacune des applications vendues sur son store. Le total des commissions encaissées par Apple s’élève ainsi à près de 5 milliards de dollars en 2014 et, selon Les Echos, à environ 2 milliards pour Google.