Roche Diabetes Care France : varier les modalités pédagogiques pour un onboarding réussi

Avr 19, 2021 | Étude de cas

Roche Diabetes Care France (RDCF), une des trois entités du groupe Roche, porte deux missions :

  1. Commercialiser un écosystème de solutions pour l’autosurveillance glycémique et d’insulinothérapie par pompe adressé aux patients diabétiques et aux professionnels de santé qui les suivent.
  2. Concevoir des services et des outils papiers ou digitaux pour aider chaque patient à gérer le plus sereinement possible son diabète et accompagner les professionnels de santé qui les entourent.

Dans un contexte de mutation du marché de la santé (technologies de rupture, nouveaux acteurs spécialistes de la donnée et développement de la télémédecine), RDCF a dû s’adapter en développant des outils innovants et de nouveaux business models. Pour accompagner le lancement de cette nouvelle offre, l’entreprise a eu une ambition forte : embarquer l’ensemble de ses collaborateurs dans cette transformation digitale.

Des enjeux économiques et organisationnels forts

Après le succès du dispositif Digicheck, déjà déployé sur l’application Teach on Mars en 2019 et destiné à acculturer l’ensemble des collaborateurs aux nouvelles technologies et aux nouveaux business de l’entreprise, c’est au tour des nouveaux arrivants de profiter d’un parcours d’intégration complet en blended learning, Mission 484, permettant de répondre aux enjeux suivants :

  • Onboarder tout au long de l’année une cinquantaine de collaborateurs, sédentaires et itinérants, sur des postes différents, des types de contrats hétérogènes, des localisations variées, afin de limiter le coût des recrutements ratés
  • Faire intervenir 30 experts internes dans le parcours, au cours des 10 sessions d’intégration par an, ainsi qu’organiser les prises de postes de publics très divers dans les différentes entités de l’entreprise.

C’est en tenant compte de ces enjeux ainsi que des convictions pédagogiques des équipes de RDCF que le programme a été pensé.

Un parti pris pédagogique stimulant : le blended learning

Reposant sur le modèle 70-20-10, Mission 484 s’appuie sur l’alternance de modalités de formations synchrones (en présentiel ou à distance) et asynchrones (avec du travail en autonomie) avec la découverte du métier dans son quotidien. Le programme est découpé en 3 grands temps de formation :

  • 4 jours pour découvrir l’entreprise
  • 8 semaines pour apprendre son métier
  • 4 mois pour être autonome

Ce programme doit permettre aux nouveaux entrants d’assimiler rapidement les valeurs et les activités de l’entreprise tout en s’immergeant rapidement dans leur environnement métier. L’apprentissage se veut chronologique et progressif et une évaluation est mise en place tout au long du parcours afin de vérifier la montée en compétence et l’autonomie des apprenants.

roche care diabetes france fil conducteur onboarding

Un programme bien ficelé dans le temps

Afin de couvrir l’ensemble des populations ciblées, 3 parcours sont proposés :

  • Un parcours « support »
  • Un parcours « opérationnel Business »
  • Un parcours pour les prestataires de services

Chacun de ces parcours repose sur 3 piliers organisationnels forts, nécessaires à la réussite du dispositif.

1. Le premier pilier est un agenda de formation planifié sur une année, afin d’organiser l’intervention des 30 experts au bon moment pour chaque session et permettre un déroulé fluide du programme

roche care diabetes france agenda 2021

2. Le deuxième pilier est l’application « Mission RDCF » développée avec la solution Teach on Mars, qui sert de colonne vertébrale au dispositif. Elle permet de mettre à disposition les contenus, les contributions d’experts ainsi que les évaluations, utilisées en amont et en aval des sessions synchrones.

application mobile learning onboarding roche diabetes france

L’application Mission RDCF

3. Le troisième pilier est l’accompagnement continu et progressif dès le premier jour par l’équipe formation et le management direct, jusqu’à l’autonomie complète et la confirmation dans le poste au bout de 4 mois.

Une alternance de séquences communes et spécifiques

  • Les parcours d’intégration s’appuient sur une alternance de modules asynchrones, synchrones et d’immersion dans le poste de travail
  • Les modules Preboarding et Tronc commun concernent l’ensemble des collaborateurs, quel que soit leur poste ou leur fonction
  • Les modules SC1 et SC2 sont destinées aux équipes opérationnelles, en contact direct avec le client

Des modules blended ainsi que des sessions d’immersion sur le poste viennent compléter ces parcours pour adresser les différents publics et permettre au collaborateur de passer progressivement du statut d’observateur à participant.

Des modalités adaptées à chaque objectif pédagogique

Afin de rendre le programme le plus engageant possible, chaque module a été pensé pour tirer le meilleur parti de chaque modalité pédagogique :

  • Des sessions synchrones en présentiel : principalement collectives et participatives, pour travailler sur l’informel, les mises en situation ou encore la restitution.
  • Un support asynchrone en distanciel : principalement individuel, avec du descendant mais également des activités gamifiées et ludiques pour favoriser l’engagement, ou encore des évaluations.
  • Des sessions d’immersion sur le poste, en présentiel, où le nouvel arrivant va être accompagné et évalué en synchrone par le manager.

Un dispositif évolutif et agile

La première période de confinement a mis à l’épreuve l’agilité du dispositif, les sessions présentielles ayant dû être adaptées pour maintenir la qualité du parcours. L’animation synchrone est passée en 100% distancielle via GoogleMeet et a été allégée afin de se concentrer sur le partage, le concret et l’humain.

L’application Missions RDCF a donc évolué pour compléter les sessions synchrones et ainsi proposer une expérience apprenante réussie malgré le contexte. De nombreux modules ont ainsi été digitalisés sur l’application pour limiter les sessions synchrones, des certifications en digital ont été mises en place pour valider la progression des apprenants et des accès managers ont été ouverts sur l’application afin que chacun puisse avoir une vue sur les statistiques de ses équipes.

certification onboarding roche diabetes care france

Certification  » Mission 484 : OnBoarding 1 Tronc commun »

Ce contexte particulier a même permis de se rendre compte que certains ateliers pouvaient être digitalisés à 100% sans perdre en impact et en sens.

Un programme plébiscité à tous les niveaux

La première des réussites du dispositif est d’avoir répondu à 100% des besoins d’intégration depuis la mise en place du programme en début d’année 2020, avec une satisfaction des participants qui va au-delà des espérances : 100% des participants recommandent le parcours et 90% l’évaluent comme leur meilleure expérience de formation.

Mais c’est également une reconnaissance interne, pour les experts et managers impliqués qui saluent la qualité du programme déployé, et externe, grâce aux points marqués au classement Top employeur ainsi qu’à l’amélioration de la marque employeur, facteur d’attractivité pour attirer les meilleurs talents.

Bonnes pratiques pour réussir un projet blended

Structurer en conservant de la souplesse : l’utilisation de l’application RDCF a servi de colonne vertébrale au dispositif et de fil conducteur tout au long du parcours de l’apprenant. La planification a également joué un rôle important dans le succès du dispositif. Les différents modules ont ensuite été construits de manière à pouvoir évoluer et s’adapter aux contraintes. Certains sont passés en 100% digital asynchrone au moment du confinement, d’autres ont été maintenus en synchrone avec des outils digitaux.

Impliquer toutes les parties prenantes : mettre en place un programme blended où les experts et les managers ont un rôle important nécessite de les impliquer dès la construction du parcours, de les accompagner dans leur rôle (animation, digitalisation, etc) mais également de leur offrir de la reconnaissance. Il est essentiel de coconstruire le dispositif, ce qui nécessite beaucoup de communication et de coordination entre toutes les parties prenantes.

Cet article a été co-rédigé par Sébastien Grandazzi & Éléonore Grospellier de l’équipe Roche Diabetes Care France et Tiphaine Duchet & Antoine Pezet de Teach on Mars.