Le M-Learning gagne du terrain : tous à vos portables !

Avr 23, 2015 | Mobile Learning

Apparu il y a à peine une décennie, le M-learning ou Mobile learning séduit chaque jour de nouveaux utilisateurs. Grand public, entreprises ou encore secteur de l’éducation, tous apprécient les nombreux atouts qu’offre cette technologie grandissante de formation à distance sur support mobile.

Et pour cause !

Smart phones, tablettes et autres formes de lecteurs multimédias, ces objets font désormais partie de notre quotidien. Selon une étude publiée sur le « SHIFT’s eLearning Blog », d’ici la fin 2015, 80% des personnes accédant à Internet le feront à partir d’appareils mobiles. Le Mobile Learning suit logiquement cette expansion et devient accessible à tous, disponible à tout moment et n’importe où : en salle d’attente, dans les transports (bus, métro, train, etc.), les embouteillages, et même perdus dans la brousse, car il fonctionne offline. D’après un sondage publié sur « elearninginfographics.com », les apprenants consacrent 40 minutes de plus à apprendre lorsqu’ils peuvent le faire en se déplaçant.

Et c’est universel !

En 2010, seuls 4 pays détenaient 70% du marché mondial, les US, le Japon, la Corée du Sud et Taiwan.
Aujourd’hui, le marché se développe à l’international et infiltre les 5 continents, avec un fort taux de croissance pour la Chine, l’Inde, le Brésil et l’Indonésie, toujours selon la même étude.

Intéressant pour proposer de nouvelles activités grâce aux fonctionnalités proposées (photo, film, mails, médias sociaux, etc.), avec des outils familiers, le Mobile Learning apparaît aux yeux des spécialistes en formation et DRH comme une source d’apprentissage complémentaire aux méthodes de formation classiques.

Avec un revenu triplé en l’espace de 5 ans, le marché global du Mobile Learning atteint aujourd’hui 7,98 milliards de Dollars. Une analyse de Marketsandmarkets.com prévoit une croissance annuelle de 36,3% d’ici 2020, atteignant alors un marché de 37,6 milliards de Dollars.

Alors tous à nos smart phones, pour un enseignement distrayant et efficace, aujourd’hui sur Terre et demain sur Mars ?