fbpx
Quelle place donner au mobile learning dans une stratégie de formation professionnelle ?

Quelle place donner au mobile learning dans une stratégie de formation professionnelle ?

Deux représentants de la société Teach on Mars, Vincent Desnot (co-fondateur et CEO) et Sebastien Lasarte (Internet Sales Manager) répondent à l’occasion d’une interview radiophonique, à la question : « Quelle place donner au mobile learning dans une stratégie de formation professionnelle ? »

Le mobile favorise de nouveaux moments d’apprentissage

L’utilisation du mobile dans le cadre des parcours de formation a été progressive. Elle a démarré il y a cinq ou six ans sous le nom de « micro-learning », sur des temps courts et en complément de formations en présentiel ou à distance via un desktop. L’usage du mobile par le monde de la formation est ensuite monté en puissance au fil de l’utilisation de plus en plus intensive que nous en avons fait dans notre vie de tous les jours. À présent que nos mobiles nous suivent partout et presque 24 heures sur 24, ils s’imposent comme des supports de formations incontournables ! Ils permettent de multiplier les instants de formation en créant de nouveaux moments d’apprentissages issus de notre quotidien, alors que nous avons toujours nos smartphones dans nos poches ou à portée de mains : dans notre cuisine, dans une salle d’attente, en voiture, en train, en avion …

Le mobile devient un « GPS de la formation »

Au-delà de son utilisation pour des sessions pédagogiques spécialement conçues en « formats courts opérationnels », le mobile remplit également pleinement sa nouvelle vocation « d’assistant personnel » dans le cadre d’un parcours de formation. Ainsi, grâce à l’immédiateté d’utilisation et ses infinies bases documentaires, le mobile permet à l’apprenant de trouver les ressources dont il a besoin (ex : MOOC, organisme de formation professionnel, LMS, webinar, experts …). Le mobile learning intègre en effet aujourd’hui de puissants algorithmes qui font matcher besoins et ressources d’un parcours de formation.

Quand le mobile learning permet à de nouvelles populations de se former…

En plus de générer de nouveaux temps de formation, le mobile learning ouvre la formation professionnelle à des populations traditionnellement difficiles à atteindre à cause de leurs amplitudes horaires ou de leur mobilité géographique. A titre d’exemple, la direction de l’information voyageurs du Groupe SNCF vient de déployer un dispositif de mobile learning à destination de ses agents. Cette population difficile à capter auparavant peut ainsi, maintenant, se former de n’importe où – en ligne comme hors-ligne – sur des temps courts adaptés à ses disponibilités et qui ne viennent pas interférer dans les missions professionnelles quotidiennes.

Le monde de l’apprentissage s’adapte aux nouveaux usages

Le mobile est aujourd’hui universel. Il supplante le desktop dans bien des domaines, à commencer par celui des réseaux sociaux ; on le voit bien avec l’utilisation de YouTube ou Facebook. Le smartphone est devenu le nouveau centre de gravité des usagers, leur permettant de communiquer, voyager, consommer… Et donc, il est normal qu’il leur permette de se former également. Le mobile learning a fait du smartphone un véritable « hub » d’accès aux ressources pédagogiques.
Dans le même temps, l’apprenant « moderne » recherche des formations stimulantes, valorisantes et enrichissantes. Il est aussi demandeur de méthodes d’apprentissage ludiques, en toute autonomie et avec un accès aux ressources simple, fluide et rapide…. Le mobile learning répond à toutes ces attentes et les rend accessibles directement depuis un smartphone ou une tablette, dès que l’apprenant à un moment à consacrer à sa formation.
Pour autant, le mobile en tant qu’outil pédagogique reste une passerelle vers les autres modalités plus traditionnelles : les classes, les web conférences, les tchats avec un expert et bien sûr ; le desktop qui reste le support optimum pour la diffusion de diagrammes ou schémas difficilement lisibles sur petit écran.

Laisser à l’apprenant la liberté d’être mobile…

Car, « au final, c’est l’apprenant qui est mobile ! ». C’est la conclusion à laquelle parviennent Vincent Desnot et Sebastien Lasart en fin d’interview. Ils constatent qu’avec sa solution de mobile learning, Teach on Mars remplit parfaitement la promesse du e-learning : apprendre n’importe où et n’importe quand.
Alors pourquoi même ne pas imaginer – comme cela a été évoqué au Mobile World Congress où ils se sont rendus récemment – que l’apprentissage puisse un jour se décliner via tous nos objets du quotidien … Nos frigos, nos micro-ondes, nos montres, bref, que le service d’accès aux ressources pédagogiques suive l’apprenant partout où il ira, lui laissant la liberté d’accéder – s’il le veut – à ses apprentissages…

Réécoutez le podcast ici !

Survivre à l’apocalypse du Brexit : le guide du mobile learning

Survivre à l’apocalypse du Brexit : le guide du mobile learning

Préparez votre organisation et vos équipes au Brexit grâce à un support de formation et de performance de nouvelle génération.

La date limite du Brexit a donc été repoussée… et encore repoussée, et rien n’est arrivé…Pour l’instant.
Que va-t-il se passer et quel sera l’impact du Brexit sur la vie des entreprises de toutes tailles et des citoyens britanniques – et d’ailleurs dans toute l’Union Européenne – personne ne peut le prédire.
Mais ne vous y trompez pas, la tempête du Brexit va déferler – même si personne ne semble savoir exactement quand, ni ce qui va se passer. Une fois que l’agitation politique sera passée, les organisations qui pourront s’adapter le plus rapidement, le plus simplement et avec la plus grande agilité bénéficieront d’une occasion unique pour devancer la concurrence et gagner des parts de marché, accroître leur rentabilité, et attirer et conserver les meilleurs talents.
L’une des clés de la réussite du post-Brexit sera clairement de fournir aux collaborateurs, aux partenaires et aux clients le soutien à la formation, à l’information et à la performance dont ils ont besoin pour répondre efficacement aux nouveaux défis et aux nouvelles opportunités auxquels ils seront confrontés. C’est là qu’une stratégie de mobile learning pourrait faire toute la différence.
Voici comment une solution Teach on Mars – qui optimise la technologie de demain et s’appuie sur une compréhension approfondie des nouvelles habitudes et attentes des apprenants – peut aider les organisations non pas à survivre, mais à s’épanouir dans un monde meilleur post-Brexit.

Apprenez à la vitesse du changement post-Brexit

Le mobile learning de nouvelle génération est rapide – rapide à développer comme à déployer. Il offre aux organisations l’agilité dont elles auront besoin pour réagir rapidement et efficacement aux changements que le Brexit ne manquera pas de leur faire subir. Les processus de ventes, les procédures internes, les stratégies de communication, voire les tarifs et les catalogues produits devront très certainement être modifiés et remodifiés encore et encore, au cours des semaines et des mois à venir. Avec le mobile learning, de nouvelles ressources d’apprentissage et de communication peuvent être développées par des formateurs en quelques jours, et être accessibles aux apprenants, où qu’ils se trouvent, en quelques minutes.

Impliquez et rassurez les apprenants qui subissent le stress post-Brexit

Les utilisateurs adorent le mobile learning. Il correspond à leurs habitudes d’utilisation des mobiles et offre une expérience d’apprentissage comparable aux meilleures applications mobiles actuelles. Il permet aux organisations de présenter une proposition de valeur motivante et hautement personnalisée que les utilisateurs apprécieront, même si le contexte dans lequel elle est déployée est difficile et incertain. Elle englobe également les réflexes communautaires des populations actuelles d’utilisateurs connectés pour exploiter le potentiel de l’intelligence collective et de la formation sociale. Les organisations peuvent ainsi motiver leurs collaborateurs pour résoudre les problèmes de façon participative, tout en attirant et en conservant les meilleurs talents avec une offre de développement prestigieuse.

Un soutien de performance ciblé pour relever les nouveaux défis post-Brexit

En faisant tomber les obstacles au renouvellement des formats de formation et en s’appuyant sur des algorithmes intelligents pour personnaliser les contenus et proposer un soutien à la performance contextualisé, le mobile learning permet aux salariés d’être plus efficaces à leurs postes, même si les défis opérationnels auxquels il sont confrontés ne ressemblent en rien à ce qu’ils ont déjà vécu.

Une gestion plus intelligente du budget Formation et Développement post-Brexit

Les incertitudes et l’instabilité qui suivront inévitablement le Brexit pèseront sur tous les budgets. Les directions RH et F&D n’y font pas exception. La capacité des solutions de mobile learning (entièrement numériques, mixtes ou phygitales) à optimiser les coûts de conception, de distribution et de délivrance des programmes de formation sera critique.

Personne ne suggère que le Brexit sera un long fleuve tranquille – ou même que le mobile learning résoudra tous vos défis post-Brexit. Mais Teach on Mars est convaincu que les organisations qui intégreront la formation de nouvelle génération dans leur réflexion, au cours des semaines et des mois à venir, se donneront une chance sérieuse d’en sortir indemnes voire plus fortes que jamais.

Le mobile learning au coeur de vos projets de changement

Le mobile learning au coeur de vos projets de changement

Les entreprises sont toutes confrontées à des projets de changement majeurs ou ponctuels.
En tant que porteur de projets ambitieux, vous vous posez certainement les questions suivantes :

1. Comment parvenir à diffuser une nouvelle culture ?
2. Comment sensibiliser les collaborateurs au partage des bonnes pratiques ?
3. Comment avoir une visibilité opérationnelle grâce à des remontées terrain?
4. Comment animer des communautés ?
5. Comment apporter du fun dans le changement et le dynamiser ?

Ces dernières années, l’application Teach on Mars a montré ses bénéfices pour accompagner efficacement le changement à tous les niveaux de l’organisation et sur de nombreuses thématiques !

A vos marques, prêt, CHANGEZ !

1. Communiquez !

Le Wall vous permet de diffuser de l’information à vos utilisateurs. Lancements produits, événements, actualités internes, nouvelles formation, vous pouvez tout leurs dire !
Véritable outil de promotion interne, vous allez pouvoir préparer vos collaborateurs (managers, ambassadeurs, contributeurs…) aux différents impacts du changement et leurs fournir toutes les informations utiles selon leur profil, pouvoir les épingler pour être consultées à tout moment.
Annoncez les nouveautés grâce à des notifications push, source de trafic sur votre application (97% des notifications sont lues par les utilisateurs).

2. Mettez vos idées en commun

Dans un premier temps, l’activité Brainstorming vous permet de récolter les idées partagées en live par les utilisateurs. Dans un second temps, vous pourrez les diffuser et les partager de manière interactive et uniforme à l’ensemble des utilisateurs concernés grâce aux activités de Flash card et Mixed course (ajoutez-y des images et vidéos ! 😉 ).

3. Donnez-leur la parole

Demandez des retours opérationnels et concrets grâce à l’activité de Survey. Elle permet aux utilisateurs de répondre et faire un retour qualitatif de leurs expériences par le moyen de jauges personnalisées et de champs de saisie pour plus de détails et de poésie.

4. Un forum dédié

Offrez un espace d’échange à votre communauté grâce au forum. Intégré dans l’application Teach on Mars, il permet aux utilisateurs d’échanger leurs avis sur les changements que vous leur présentez.

5. La gamification, bien sûr !

Teach on Mars met à votre disposition de nombreuses possibilités pour permettre de jouer en apprenant et en informant. Vos utilisateurs vont pouvoir se familiariser au changement en défiant leurs collaborateurs à des battles et des quiz qui leurs permettront de cumuler des points et gagner des badges. Allez plus loin et organisez un des concours internes à travers votre application personnalisée. Qui gagnera le plus de points/défis, vous initiateur du changement ou les utilisateurs qui ont déjà tout compris ?

En 5 points, vous avez lancé une stratégie du changement phygital en alliant votre solution digitale aux échanges interpersonnels. Votre application est le socle de de votre démarche mais l’humain reste essentiel à la réussite et au maintien du votre stratégie de changement. Pour cela, favorisez des moments d’échange; tables rondes, petit-déjeuners, visites terrain, restez fidèle aux traditionnelles réunions d’équipe, formations et conventions… le tout orchestré et documenté dans l’app !

Les quatre piliers de l’apprentissage selon Stanislas Dehaene

Les quatre piliers de l’apprentissage selon Stanislas Dehaene

Dans le livre « Apprendre – Les talents du cerveau, le défi des machines », Stanislas Dehaene met en lumière le plus grand talent de notre cerveau : Apprendre. Mieux connaitre son cerveau permet de rendre l’apprentissage plus facile et pérenne dans le temps. Focus sur les 4 piliers de l’apprentissage :

1. L’attention

Il vous est sûrement déjà arrivé d’avoir une mémoire « sélective ». Ce n’est pas étonnant puisque l’attention est un mécanisme de filtrage, qui nous permet de sélectionner une information et d’en déterminer son traitement. Le système de l’attention se décompose en trois systèmes attentionnels : l’alerte, l’orientation et le contrôle exécutif. Ainsi afin de capter l’attention de vos apprenants, tentez de les garder alertes en proposant le bon niveau de stimuli et un cadre propice à l’apprentissage (un rituel ou un lieu dédié à la formation).

Sur un smartphone, l’attention est souvent courte car mise à rude épreuve : notifications, passage intempestif d’une app à l’autre… Notre technologie permet de créer des activités qui vont permettre de focaliser – durant une durée courte certes mais efficace – l’attention de l’apprenant : quiz en temps limité, jeu de rapidité et de dextérité, activité de mémorisation sollicitant une concentration accrue.

2. L’engagement actif

L’acte d’apprendre suppose que le cerveau soit actif et curieux : il formule des hypothèses, qu’il valide ou invalide en fonction des situations rencontrées et des résultats obtenus. Ainsi, pour que l’information soit bien assimilée, il faut que l’apprenant mette en pratique ses connaissances ou ait besoin d’utiliser cette compétence dans sa vie professionnelle (ou personnelle).

Dans notre catalogue d’activité Teach on Mars, nous avons pris soin de mettre à disposition des activités qui vont permettre une réelle mise en pratique des notions apprises. Le module Exercice notamment propose un questionnaire permettant de faire l’état des lieux des acquisitions et recommande en fonction des « défis » à réaliser dans la vraie vie, sous le regard bienveillant et encourageant d’un manager ou d’un coach par exemple.

3. Les signaux d’erreur et de surprise (ou le retour d’information)

Le cerveau fabrique des modèles mentaux constitués d’hypothèses. L’homme apprend en validant les hypothèses justes et en oubliant les fausses. Dans ce processus, l’erreur est inévitable, mais surtout indispensable pour apprendre. Au lieu de les réprimer, mieux vaut inviter l’apprenant à dépasser ses erreurs. L’autoformation permet à l’apprenant de se tromper et de recommencer un exercice autant de fois que nécessaire pour bien ancrer ces connaissances.

Chez Teach on Mars, nous proposons différents types d’activités : certaines dites « d’apprentissage » permettent à l’apprenant d’acquérir à son rythme les notions, en passant le temps nécessaire sur les contenus textes et média proposés. Il passe ensuite aux activités « d’ancrage », généralement ludique, qui vont conforter son acquisition. Enfin les activités « de validation », sont, elles généralement proposées qu’une seule fois pour contrôler l’acquisition. En parallèle de cet apprentissage progressif, nous récompensons les apprenants par un système de points et de badges. Plus l’apprenant a de bonnes réponses, plus il gagne de points et grimpe dans le classement. La persévérance et l’assiduité sont aussi récompensées : à chaque lancement d’une activité (déjà effectuée ou non), l’apprenant gagne de nouveau des points. Ainsi, on l’incite à se tromper, et à recommencer par un renforcement social : obtenir des points, et être en tête du podium.

4. La consolidation

La consolidation est capitale pour permettre à notre cerveau de stocker à long terme certaines informations et compétences et laisser de la bande passante, pour tout ce qu’il nous reste à apprendre. Le cerveau a donc la capacité d’automatiser les tâches qu’on sera amené à faire tout au long de sa vie, et qui pourtant lui ont semblé insurmontables à première vue : nous pouvons ainsi marcher, lire ou conduire « machinalement ».

Pour consolider ses connaissances, le cerveau a besoin de sommeil et de répétition. Teach on Mars ne peut pas encore remplacer une grasse matinée. En revanche, la répétition est facilitée par différentes activités d’association et de mémorisation, qui permettent de faire de l’ancrage mémoriel à long terme.

Maitriser ces facteurs universels à l’adulte ou l’enfant permet d’augmenter notre capacité d’apprentissage. Afin de sublimer ces capacités, quoi de plus simple que de se former sur mobile ?

Teach on Mars s’est justement appuyé sur les sciences cognitives pour créer un catalogue complet d’activités pédagogiques qui s’intègrent dans vos parcours de formation.

Notre solution s’adapte à tous les modèles d’apprentissage, mais nous en avons conceptualisé un nommé « ELPA ». Ce cycle s’appuie sur 4 phases (Engage, Learn, Practice et Apply). Durant les 2 premières phases (« EL »), vous pouvez proposer à vos apprenants des activités de positionnement très ludiques pour capter l’attention et ainsi favoriser leur engagement. Dans les 2 dernières phases (« PA »), vous pouvez vous appuyer sur des jeux de mémorisation et d’association pour mettre en pratique les connaissances et des exercices pour mettre en application vos compétences sur le terrain.

Vous pouvez découvrir ou redécouvrir le modèle ELPA ici.

L’apport du phygital learning dans le retail

L’apport du phygital learning dans le retail

Le terme « phygital » est apparu en 2013 dans le monde du retail, contraction des mots « physique » et « digital ». Il fait référence à une stratégie marketing. « Le phygital commerce » est un point de vente physique qui intègre les données et méthodes du monde digital dans l’optique de développer son chiffre d’affaires.

En digitalisant son point de vente, le retailer cherche à optimiser l’efficacité de sa stratégie commerciale et à attirer de nouveaux clients. Le phygital peut reposer sur l’installation de tablettes tactiles offrant différentes applications, dont la vérification de prix en temps réel ou la lecture d’un catalogue interactif. Les bornes connectées permettent d’effectuer des recherches plus poussées en ligne. Elles peuvent simplifier la conception 3D personnalisée ou offrir de nouvelles options qui ne sont pas encore disponibles en magasin.
Le phygital met des outils innovants et des technologies de pointe à la portée du grand public. Il améliore l’expérience marketing en point de vente physique.
Aujourd’hui, cette notion se décline dans beaucoup de domaines et de secteurs différents notamment la formation. Ironie de l’histoire « le phygital learning » est particulièrement adapté au retail.

Entre formation présentielle et distancielle, entre la présence physique et digitale, il y a le Phygital Learning

De même que le retail doit se transformer pour allier les avantages des magasins physiques à ceux des services digitaux au sein d’un parcours d’achat fluide, la formation doit aussi s’adapter aux nouveaux besoins et habitudes de l’apprenant.
En d’autres termes, la transformation phygitale de la formation vise à créer une expérience d’apprentissage innovante, passionnante et engageante. Chez Teach on Mars, nous suivons de près cette tendance pour proposer une expérience de formation qui soit toujours plus immersive.
Au delà de la combinaison en salle / à distance, le cours présentiel est enrichi par des activités ludo-pédagogiques partagées sur mobile. Grâce à la fonctionnalité Live! l’animateur d’une session peut débloquer un module aux apprenants présents pour faire un quizz ou des battles.

Un mode de formation particulièrement adapté aux apprenants du secteur retail

Que se soit dans le cadre de la formation des forces de ventes aux techniques commerciales ou à l’occasion d’un lancement produit, dans le cadre d’un programme de développement des managers et des nouveaux collaborateurs, les besoins de formation dans le retail sont variés et nombreux.
Généralement dans ce secteur la population ciblée est jeune, addicte au mobile et toujours avide de nouveauté. Le fait qu’elle soit dispersée géographiquement et qu’elle n’ait pas forcement d’ordinateur professionnel fixe en fait la cible idéale d’un dispositif phygital. Niveau d’engagement maximal atteint !
En proposant une application mobile personnalisée et gamifiée, offrant une expérience utilisateur riche et diversifiée vous vous donnez la possibilité de rivaliser avec les Instagram, LinkedIn et autre Netflix dont vos apprenants sont si friands.

Les avantages des solutions de phygital learning

  • Méthode adaptée à tous les dispositifs combinant présentiel et distanciel
  • Pédagogie homogène sur l’ensemble du parcours mixte
  • Présentiel augmenté par des activités interactives sur mobile
  • Suivi continu et évaluation permanente de la progression

Comment mettre en place ce type de programme ?

Venez vivre une expérience phygitale au FabLab du mobile learning ! Nous vous accueillons tous les vendredi dans nos locaux parisiens et vous pourrez apprendre à intégrer ce concept dans vos parcours. Inscrivez-vous ici !

Sources :

Teach on Mars à la conquête du Royaume-Uni. La startup sophipolitaine fait son entrée dans le Top 15 du LPI.

Teach on Mars à la conquête du Royaume-Uni. La startup sophipolitaine fait son entrée dans le Top 15 du LPI.

Un an, seulement, après son lancement officiel sur le marché très compétitif du Royaume-Uni, Teach on Mars se voit décerner l’une des distinctions les plus prestigieuses du secteur de l’apprentissage professionnel britannique. Le 9 octobre dernier, à l’occasion d’une cérémonie se tenant à Londres, le LPI a rendu public son Top 15 des meilleurs éditeurs de technologies d’apprentissage dans lequel Teach on Mars a l’honneur de figurer.

Un label de qualité mondialement reconnu

Chaque année, le Learning and Performance Institute (LPI), organisme de référence au Royaume-Uni, dédié à la promotion de l’apprentissage professionnel, évalue des centaines d’organisations dans le cadre de son processus d’accréditation. L’accréditation LPI est aujourd’hui une marque de qualité mondialement reconnue pour les fournisseurs de technologies, services et solutions d’apprentissage.

Au dernier trimestre de chaque année, le LPI publie une liste des entreprises ayant obtenu les meilleurs résultats parmi toutes celles accréditées au cours des douze derniers mois. Ces organisations qui, ayant été scrupuleusement évaluées selon des critères stricts, ont devancé la concurrence dans des domaines tels que la proposition de valeur client, l’offre technologique, les services de conseil, la gestion de la qualité, la feuille de route produits et le développement des compétences. Fort de sa réputation prestigieuse de référent dans cette industrie, le LPI garantit aux clients potentiels et existants que chaque entreprise figurant sur la liste est un partenaire commercial de confiance capable de délivrer une qualité de service irréprochable et la meilleure expérience utilisateur possible.

Un premier coup de maître !

En faisant son entrée dans le Top 15 du LPI Teach on Mars côtoie désormais les acteurs les plus influents du monde de la EdTech au Royaume-Uni. Cette réalisation est d’autant plus impressionnante qu’elle a lieu aux prémices de l’aventure à l’international de la start-up sophipolitaine. Cette année, seules deux autres entreprises ont réalisé la même prouesse que Teach on Mars en intégrant ce classement dès leur première année d’accréditation. Cette première distinction sur le sol britannique récompense le travail réalisé par la startup dans la poursuite de son ambition à développer sa visibilité et sa marque sur la scène internationale.

L’aventure ne fait que commencer !

Ce n’est qu’un début sur le tarmac britannique pour la fusée débarquée de Mars ! Avec cette entrée dans le classement LPI Teach on Mars stimule sa présence au Royaume-Uni, ouvrant ainsi une foule de nouvelles opportunités. À venir très bientôt, une participation au Luxury Learning Connect qui sera co-organisé et coparrainé par le Learning & Performance Institute et Teach on Mars. Cette demi-journée inédite de networking, de partage d’expérience et d’échanges, qui se tiendra à Londres le 29 novembre, réunira 50 convives spécialement sélectionnés représentant les fonctions RH et les métiers de la formation de marques de luxe les plus prestigieuses du Royaume-Uni.

Vous souhaitez en savoir plus sur cet événement à venir ? N’hésitez pas à nous écrire à l’adresse contact@teachonmars.com.

Téléchargez le livre électronique LPI Top 15 des fournisseurs de technologies d’apprentissage les plus performants ici.