4 bonnes pratiques pour concevoir des parcours de formation durables

Accueil » Conseil formateur » 4 bonnes pratiques pour concevoir des parcours de formation durables

L’information, aujourd’hui, est un flux constant qui accélère la désuétude des contenus, ceux-ci se retrouvent parfois noyés dans un flot d’informations conduisant à leur disparition prématurée.  Ainsi, à l’ère où des expressions comme “information en continu”, “FOMO” ou encore “infobésité” ne sont plus anecdotiques, la formation doit adapter sa stratégie de contenu pour se démarquer. Concevoir durable se trouve être une alternative qui loin d’être à contre-courant permettra de concevoir plus vite et mieux. Teach on Mars vous propose 4 bonnes pratiques pour prendre le virage de la conception durable pour vos contenus de digital learning et de mlearning.

1) Cartographiez vos contenus

Nous avons tous déjà entendu voire même prononcé nous-même : “je sais qu’il existe une vidéo sur le sujet, mais je ne sais pas où elle est rangée !”.

C’est un réel problème ! (Un peu comme moi qui rachète un nouveau jean noir parce que le mien est égaré sous le lit.) Nos vêtements ne sont plus égarés dès qu’ils sont bien rangés dans nos placards, pourquoi pas nos contenus ? Les contenus digitaux ont eux aussi droit à leur bibliothèque, bien rangée et catégorisée. Pour cela quelques conseils à suivre qui rendront vos contenus durables dans le temps car facilement accessibles.

  • Centralisez vos contenus : un lieu unique pour ranger vos contenus permettra de retrouver vos contenus passés. Une bibliothèque de contenus partagés avec votre équipe voire votre entreprise peut vous permettre de capitaliser sur des contenus conçus par d’autres.
  • Organisez votre répertoire : par date ou par thématique ou par type de fichiers, il est essentiel de penser votre structure de rangement. 
  • Soyez rigoureux et optez pour une convention de nommage : la convention de nommage est vitale pour vos recherches futures. Grâce à cela, vous retrouverez facilement tous les contenus qui portent sur le sujet de votre recherche.
infographie-convention-nommage-bibliotheque-contenu-durable

Avec cette méthodologie, vous êtes prêts à créer de nouveaux contenus avec du “vieux”. Pour le futur, vous entrez dans une réelle dynamique de conception durable.

2) Faites de la récup’ : upcyclez !

L’upcycling vous connaissez ? L’upcycling est de manière générale l’idée de réutiliser un produit existant pour en faire quelque chose d’original et de nouveau par définition “meilleur” que le premier usage.  C’est une démarche responsable et souvent écologique.

 

upcycling

Ainsi, si on applique ce concept à vos contenus de formation, il s’agit de réutiliser vos contenus complets ou en partie dans un autre cadre. L’objectif principal est de pouvoir gagner en temps, en budget et en qualité en réutilisant plusieurs fois un même contenu déjà produit.

Exemples : 

  • Dans une formation sur le massage cardiaque par exemple, vous récupérerez le passage de la “sécurisation de la zone” et celui sur “l’examen” qui est commun à tous les autres actes de secours.
  • Pour une formation sur votre nouveau parfum, vous allez intégrer la fiche de présentation de l’ambre que vous utilisez déjà dans vos formations sur les plantes mythiques de la marque.
  • Dans un parcours sur le feedback positif, vous intégrerez le cas vidéo que vous aviez créée pour la formation de préparation à l’entretien annuel.
  • Chez Teach on Mars, nous avons récupéré nos anciens contenus de présentation de la marque pour en faire une rétrospective. On y retrouve ainsi tout l’historique de notre produit, un véritable outil d’onboarding.

3) Ré-éditez vos contenus

Il suffit parfois d’un simple rafraîchissement pour qu’un contenu retrouve toute son attractivité. 

Avez-vous déjà réalisé combien déplacer quelques meubles dans votre salon, vous donnait l’impression de vivre dans un lieu neuf, frais et intéressant ?Moumita Chakraborty

Il est donc plus que recommandé de rééditer vos formations, vos contenus pour en créer de nouveaux. Vous transformez un vieux mobile course ou un ancien article en infographie. Vous récupérez une vidéo et modifiez la bande sonore pour la rendre plus actuelle ou totalement différente. C’est aussi ça, concevoir durable !

Exemple : nous avons créé un contenu sur la surprise pendant les fêtes de Noël, les éléments portaient donc des visuels festifs et des exemples liés aux fêtes de fin d’année. Après les fêtes, nous avons simplement changé les visuels et modifié l’exemple pour en trouver un plus générique. Le tour était joué !

Vous l’aurez compris, il est donc essentiel de garder des versions éditables de vos documents. On optera donc pour une version .ppt plutôt que .pdf, .svg plutôt que .jpg, ce qui vous permettra de faire évoluer votre visuel avec le temps.

conception durable, formateur qui travaille sur un contenu durable

4) Repensez vos parcours 

Concevoir durable est un travail à long terme. Il est donc important de créer un cercle vertueux autour de la façon dont vous pensez vos formations.  En effet, pour permettre à vos contenus de durer, il est aussi essentiel de sortir du classique déroulé linéaire bien que composé de médias divers, il faut penser votre parcours comme un ensemble de connexions entre des contenus pertinents. 

Tout d’abord, il est essentiel de comprendre que certains contenus sont plus éditables que d’autres. Que cela soit parce que les compétences ne sont pas internalisées (fichiers SCORM, vidéos ou infographies) ou parce que le temps et le budget peuvent être non négligeables.

Pourtant, ces supports doivent garder une qualité irréprochable. Il convient donc de penser différemment la production de vos contenus : les moins éditables vont être réservés à des sujets intemporels. Prenons l’exemple de la vidéo, si vous n’êtes pas certains de pouvoir refaire un montage seul (un concepteur n’ayant pas forcément cette compétence) le sujet de la vidéo devrait permettre un usage dans plusieurs parcours.

Vos contenus les plus éditables tels que du texte (mobile course) ou vos quiz (s’ils sont fait avec une solution auteur comme Teach on Mars par exemple 😉) peuvent être dupliqués ou adaptés en quelques clics et peuvent donc porter sur des temporalités spécifiques ou des contenus à péremption “courte”.

Vos parcours deviendront petit à petit le regroupement et le maillage de capsules de contenus pertinents facilement adaptables ou interchangeables grâce à un système de liens (Learning Path). Vos réseaux de contenu bénéficient donc de la mise à jour des contenus qui le composent. Qui a dit que concevoir durable devait être plus chronophage ?

Bye-Bye exhaustivité, bonjour mobile learning !

Au même titre que l’upcycling de vos vêtements ou de vos objets vintages, la conception durable vous permet d’investir du budget et des efforts sur des contenus qui vous serviront plus souvent et plus longtemps. 

Bonne nouvelle pour ceux qui utilisent déjà une (notre) solution mobile learning, le mlearning adopte déjà ces codes ! Ces contenus courts, impactants, partageables, duplicables et éditables sont déjà pensés pour vous permettre de concevoir durable et toujours aussi qualitatif.

C’est parti pour la conception de formation durable !