App Store : 83% des applications sont invisibles

Fév 11, 2015 | Mobile Learning

83% des applications disponibles de façon gratuites ou payantes sur l’App store d’Apple sont invisibles aux utilisateurs. C’est en effet le chiffre qui ressort de l’étude d’Adjust. Pour parler de ces apps. Adjust parle d’applications Zombies…

N’appartenant à aucun des classements vitrine de l’App Store (le classement des applications payantes, gratuites ou rentables) dans aucune région du monde, ces applications n’ont donc que très peu de chances d’intéresser les utilisateurs. Pour être découvertes et téléchargées, l’utilisateur n’a d’autre choix que d’effectuer une recherche manuelle basée sur le nom et le description celle-ci, ce qui s’avère chronophage. Le temps est en effet, selon Adjust, la principale limite que rencontrent les utilisateurs sur l’App Store. Par facilité et gain de temps, ceux-ci se contentent des classements que met à disposition Apple.

En 2014, le nombre d’apps a augmenté de plus de 60%. Dans le même temps, la proportion d’apps Zombie s’est elle aussi accrue, passant de 74% à 83%. Alors même que la croissance générale de l’App Store s’accompagne d’un nombre d’utilisateurs croissants, Adjust révèle par son étude que le surcroît de téléchargements ne profite qu’à une part de plus en plus minoritaire d’applications. Cette sélection darwinienne est extrêmement sévère dans les catégories les plus sélectives que sont le business ou les jeux. D’autres catégories, moins prisées, laissent encore aujourd’hui un peu de chances d’émerger. C’est le cas de la musique. Mais la cause est entendue parmi les développeurs : développer une app de qualité n’est plus suffisant, il faut désormais communiquer et développer son marketing pour se faire une place au soleil.

Le marketing des applications, un élément clé pour émerger sur les App Store
Renforcer la communication autour de l’application est ainsi devenu un enjeu fondamental. Les techniques classiques consistent à faire de la publicité en ligne, en particulier sur Facebook ou Twitter via des bannières ou des liens sponsorisés classiques. Plus innovant, les développeurs mettent à disposition des démos gratuites ou des vidéos incitatives intégrées à d’autres applications.