Blended working : accompagner le travail hybride grâce à une application de mobile learning

Accueil » Mobile Learning » Blended working : accompagner le travail hybride grâce à une application de mobile learning

Le Blended working est né de la pandémie qui a profondément changé les modes de travail et a installé durablement le télétravail dans notre fonctionnement. La généralisation du télétravail bouleverse les relations sociales en entreprise, le sentiment d’appartenance et les moyens de communiquer en équipe et en transversalité. 

Définition : Le Blended Working représente les modalités mises en place pour répondre à un nouveau mode de travail hybride, mêlant travail en présentiel et à distance (télétravail). Le Blended Working intègre les adaptations qu’implique le travail mixte.

Découvrez dans cette série de 3 articles, nos 3 propositions pour un meilleur accompagnement du travail hybride. Face à ces profondes mutations, il est nécessaire de réinventer la vie en entreprise en considérant les moments en distanciel comme de nouveaux terrains de fidélisation du collaborateur plutôt que comme un terrain à risque. Pour tendre vers cette démarche mixte, s’inspirer du blended learning semble être une opportunité intéressante, son fonctionnement se basant sur les mêmes modalités mêlant présentiel et distanciel.

Accompagner le collaborateur dans les changements pour remettre l’humain au centre

Avec la pandémie, les entreprises ont bien compris que le collaborateur était au centre des préoccupations business.

L’épidémie a fortement dégradé les conditions de travail pour un salarié sur dix, mais les a améliorées pour un sur vingt, selon une enquête publiée par le ministère du travail.Les Échos

 La période de travail exclusivement en distanciel et le retour en pointillés au bureau a fait naître de nouveaux modes de travail qu’il faut absolument accompagner pour en tirer les bénéfices tout en prévenant les risques et en minimisant les inconvénients. Pour accompagner le collaborateur dans ce travail hybride, certaines entreprises ont déjà tenté de nouvelles approches :

« Six semaines durant, neuf collaborateurs volontaires ont planché sur trois axes : l’équilibre entre présentiel et distanciel, la qualité des conditions de travail à domicile, et le réaménagement des bureaux », Emery Jacquillat – Camif Matelsom

De bonnes pratiques viennent ainsi alimenter l’idée d’un modèle de travail qui combinerait les avantages du travail à distance et les moments collectifs au bureau.

Le travail hybride accélère le besoin de formation, notamment en santé et sécurité : il faut sensibiliser !

La mise en place forcée du télétravail pendant le premier confinement a représenté pour beaucoup une période déstabilisante.

La découverte de nouvelles manières de travailler, d’interagir, mais aussi la découverte de nouveaux outils a accéléré une évolution qui aurait dû être plus lente. Cette découverte a été vécue différemment par les collaborateurs qui ont parfois adopté de mauvaises habitudes ou pratiques. Le travail hybride n’est pas une évidence pour tout le monde et il doit absolument être accompagné.

“Le télétravail appelle à une révolution managériale, qui doit être accompagnée, notamment par des efforts de formation tant des salariés appelés à travailler à distance que des responsables d’équipes. Un accompagnement des conditions du travail à distance peut aussi être nécessaire.” 

8 questions sur l’avenir du télétravail, vers une révolution du travail à distance ? – Rapport d’information du Sénat – oct 2021

Les managers se sont souvent retrouvés démunis, face au besoin de gérer leur équipe à distance et les nouvelles problématiques qui sont nées du télétravail. La formation est devenue essentielle dans ce cadre, c’est pour cela que les formations au télétravail ont explosé ces deux dernières années.

De même, les formations aux risques psychosociaux, aux bonnes postures et à tous les enjeux de santé et de sécurité deviennent des parcours qu’il a fallu digitaliser en urgence pour les rendre accessibles au plus grand nombre particulièrement en conditions réelles.

formation mobile learning santé sécurité lors du télétravail

Renouveler le sens au travail à l’heure où le télétravail le bouleverse : il faut former plus !

La perte de sens a été un sujet majeur dans les organisations depuis le début de la pandémie. Beaucoup de personnes ont vu les piliers de leurs motivations au travail largement perturbés notamment pour ceux qui trouvaient dans l’équipe un véritable moteur. Le travail à distance a pour certains mis à mal les motivations que l’on trouvait au travail. Un sujet que le Blended Working doit adresser, car la perte de sens au travail peut être néfaste à la santé mentale du collaborateur (solitude, anxiété…).

Deloitte dans son étude sur le sens au travail : “Au cours des six derniers mois, 8 salariés sur 10 ont parlé du sens au travail, dont 1 sur 2 dans leur environnement professionnel.”

Il existe 6 facteurs de sens au travail : 

  • l’utilité sociale
  • l’autonomie
  • l’apprentissage et le développement
  • la cohérence avec les valeurs que l’on porte
  • le sentiment d’appartenance et la qualité des relations
  • la reconnaissance

 

6 facteurs de sens au travail - blended working - travail hybride

La formation, notamment dans les thèmes portant sur le développement des compétences et sur la gestion de la carrière permettent d’apporter du sens et une direction aux collaborateurs. En développant la formation en mobile learning, les formations sont plus accessibles et disponibles à tout moment, que le collaborateur soit en présentiel ou à distance

Pour aller plus loin, en proposant des formations sur des sujets extra-professionnels (les bonnes pratiques en matière de digital ecology, découvrir son rapport au stress…), le collaborateur peut développer son utilité sociale, se développer ou nourrir les valeurs qu’il porte.

Grâce à un système de reconnaissance mis en place dans cette offre de formation (certifications, badges ou encore classement) le collaborateur peut aussi se sentir valorisé par l’entreprise. Bien sûr le manager a un rôle fondamental à jouer dans cette valorisation.

Il faut suivre et accompagner le collaborateur dans sa démarche de Blended Working

Dans le cadre de la formation, les statistiques sont formelles : l’une des plus grandes sources de motivation chez le collaborateur est le système de tutorat.

Les facteurs de motivation pour commencer une formation en ligne sont :

  1. le thème de la formation (en lien avec le besoin métier),
  2. l’obtention d’une certification
  3. la présence d’un tuteur.

Le tutorat prend la première place concernant les facteurs de motivation pour la complétion d’un parcours de formation.

Baromètre ISTF « Les chiffres 2022 du digital learning »

Il n’y a pas de surprise, pour accompagner le collaborateur, il est important de guider, de coacher et de soutenir celui-ci dans ses changements, particulièrement dans une démarche de Blended Working. Le manager doit donc prendre le rôle de coach ou de guide sans pour autant céder aux travers du contrôle du travail du collaborateur.

Avec une posture de coach, le manager va devoir recommander des pratiques et mettre en place de nouveaux rituels tels qu’une journée présentielle commune, un espace de conversation d’équipe à distance ou encore des parcours de formation à suivre absolument. 

De nombreux outils existent mais Teach on Mars a développé l’Add-on Coaching pour permettre à un manager ou à un coach de pouvoir échanger, recommander des parcours et évaluer des compétences permettant ainsi de maintenir une posture managériale à distance.

travail-hybride

Créer des espaces d’échange à distance : il faut favoriser la communication entre les pairs

L’accompagnement du manager n’est pas le seul facteur de motivation pour débuter et compléter un parcours de formation. La communauté aussi à son rôle à jouer. Dans une situation de travail hybride, la notion d’équipe a parfois été difficile à faire vivre. Des équipes éclatées qui ne se voient plus aussi souvent, qui ne partagent pas forcément les mêmes journées de télétravail et qui doivent garder leurs distances à la machine à café, tant de difficultés pour le “team spirit”.

Pourtant, en s’inspirant des réseaux sociaux, on constate que l’esprit de communauté et d’équipe peut largement vivre au-delà des rencontres IRL (in real life), pour cela, il est essentiel de pouvoir créer des espaces de conversations et d’échanges permettant de recréer le lien à distance. 

Ainsi, les outils conversationnels se sont démocratisés et les réunions Teams, Meet, Zoom aussi. Chez Teach on Mars, pour optimiser les échanges, les Learning Communities (espaces de conversation dédiés à un sujet de formation spécifique) ont trouvé leur place pour échanger conseils, bonnes pratiques ou questionnements.

L’accompagnement du collaborateur est donc fondamental pour le Blended Working qui est amené à se pérenniser. Grâce au mobile learning, la formation n’a jamais été aussi accessible et concrète, permettant ainsi de sensibiliser aux bonnes pratiques du travail hybride et de contribuer à la montée en compétences du collaborateur. Il est aussi possible de créer un nouvel environnement de travail dématérialisé permettant la continuité des échanges d’équipe, vital pour le sentiment d’appartenance et l’engagement collaborateur.

Apprendre partout avec les podcasts

Il y a quelques années, Teach on Mars est née d'une idée simple : on peut apprendre partout. Depuis lors, nous travaillons sans relâche sur les meilleurs formats et les meilleurs outils pour permettre à tous d'inclure l'apprentissage dans le courant quotidien de nos...