fbpx
Teach on Mars poursuit son expansion européenne au BeNeLux

Teach on Mars poursuit son expansion européenne au BeNeLux

Teach on Mars a annoncé le 14 novembre le déploiement de son activité en Belgique. La société poursuit ainsi son développement européen, par une expansion au BeNeLux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) afin de consolider son leadership dans le secteur du mobile learning, en proposant à ses organisations et apprenants le meilleur écosystème de formation “mobile first“. Le BeNeLux est une région de l’Europe mûre pour l’approche mobile au niveau de la formation et de la communication.

Teach on Mars est sur tous les fronts depuis le début de l’année et fait preuve d’un réel don d’ubiquité. Après une levée de fonds en janvier 2019, l’ouverture de bureaux à Londres et à Milan au printemps, la mise en place d’un partenariat de distribution avec DMM au Maroc et la participation à des salons au Royaume-Uni et en Suisse à l’automne, l’entreprise met le cap sur le Nord de l’Europe. Teach on Mars va lancer son activité au BeNeLux et se donne pour objectif d’y devenir le champion du digital learning nouvelle génération.

Teach on Mars s’appuie sur l’expertise reconnue de David Boulanger en tant que “Country Manager“ pour orchestrer son déploiement au BeNeLux et y distribuer son offre de services à destination des entreprises et des organisations. Avec 17 années d’expérience dans le secteur du digital learning, David Boulanger poursuit le développement des potentiels grâce à un apprentissage multimodal et des solutions ludiques et innovantes. Après avoir dirigé un organisme de formation qui fait référence auprès de grands comptes belges, tant francophones que néerlandophones, son goût pour l’innovation et son enthousiasme le poussent naturellement vers ce nouveau challenge que constitue le développement du mobile learning sur le territoire du BeNeLux.

Le lancement de l’activité de Teach on Mars en Belgique a été officialisé lors du Salon VOV le 28 novembre, à Mechelen (Malines). Ce salon draine 2000 professionnels des ressources humaines tous les 2 ans. L’entreprise y a tenu un stand et organisé un séminaire sur le thème « Le mobile dans un dispositif de formation ».

« Je suis très fier de représenter le leader européen du mobile learning en Belgique et au Benelux. J’ai trouvé dans la solution Teach on Mars une approche inédite quant à la manière de se former aujourd’hui, avec un écosystème innovant permettant de favoriser la montée en compétences des apprenants. J’ai eu un véritable coup de cœur pour la marque et la solution ! » précise David Boulanger, Country Manager de Teach on Mars Belgique.

« Le lancement de Teach on Mars au BeNeLux, qui traduit la poursuite de notre expansion à l’échelle européenne, nous ouvre les portes vers de nouvelles opportunités de développement en Europe du Nord. Au-delà de l’enjeu professionnel, David et moi partageons la même philosophie humaine de l’entrepreneuriat et les mêmes engagements sociétaux. David préside ECPAT Belgique, une association que Teach on Mars soutient également, signe que nos chemins devaient converger et que nous étions fait pour collaborer » déclare Vincent Desnot, Co-fondateur et CEO de Teach on Mars.

L’éducation pour changer le monde 

L’éducation pour changer le monde 

Vincent Desnot, Cofondateur et CEO de Teach on Mars a été interviewé dans le cadre de l’émission BFM Life, la matinale week-end de BFM Business, le 5 octobre 2019.

Le journaliste présentateur Julien Gagliardi a réuni 4 acteurs autour d’un plateau dédié aux « Objectifs de Développement Durable (ODD) : quelles opportunités pour l’entreprise ? » dans le cadre de la rubrique « Le Grand format ». Les quatre participants, Fella Imalhayene (Déléguée Générale de Global Compact France), Florence Morgen (Directrice du Développement Durable du Groupe VYV), Arnaud Breuil (Responsable Ecosystème et Engagements du Groupe UP) et Vincent ont exprimé leur vision sur la question « comment les entreprises s’emparent des ODD, pour quels bénéfices économiques et humains ? ».

Ce fut l’occasion pour Vincent, non seulement de préciser comment Teach on Mars œuvre dans l’éducation et le développement durable à travers son association, mais également de revenir sur le lancement de l’application Teach on Earth dédié aux ODD lancé le 25 septembre, à l’occasion du quatrième anniversaire de l’adoption des ODD.

 

 

Cette interview a permis à Vincent de rappeler les enjeux du mobile learning au service du développement durable. Les 3 messages à retenir de l’intervention de Vincent :
la solution Teach on Mars est une « arme de formation massive et ça serait un crime de ne pas s’en servir pour les enjeux de l’éducation »,
contrairement aux grandes entreprises qui se saisissent du problème, « en start-up, c’est le problème qui nous a saisi » car « on veut changer le monde en tant que start-up ! »
la vocation de l’application Teach on Earth est d’éduquer et de sensibiliser le grand public aux ODD. Cette application est donc la contribution de Teach on Mars aux ODD. Vincent n’a pas manqué de faire référence à Nelson Mandela, pour qui « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ».

Breakfast on Mars, à Milan !

Breakfast on Mars, à Milan !

Après avoir posé sa fusée à Londres, à Casablanca puis à Genève en Septembre, Teach on Mars a mis le cap sur l’Italie. Dans le cadre de la poursuite de son expansion européenne, Teach on Mars a en effet sponsorisé les French Tech Days Italy. Cet évènement, organisé par l’équipe Business France les 15 et 16 octobre 2019 au Village by CA à Milan, comprenait différents ateliers, conférences et sessions de pitch pour booster l’écosystème French Tech basé à Milan.

village by ca milan italie french tech days

La première journée a été marquée par la participation de Teach on Mars à la conférence sur la stratégie d’Open Innovation. Emmanuel Remy, International Operations chez Teach on Mars, a animé une présentation sur le thème du « Mobile learning à l’ère de la performance » (« Il learning nell’era della persformance »).

La deuxième journée a constitué le temps fort de l’évènement. Teach on Mars a en effet pu convier ses prospects et clients italiens à l’occasion de son tout premier Breakfast on Mars sur sa base italienne. Ce petit déjeuner fut l’occasion de dévoiler un témoignage client. Giorgia Bazzoli, Global Training Manager chez Rimowa (marque de bagages de luxe filiale du Groupe LVMH) a partagé son retour d’expérience sur le dispositif de mobile learning mis en place auprès des 1050 conseillers clientèle répartis dans plus de 150 points de vente. Cette intervention a permis de revenir sur le parcours d’onboarding qui permet à la force de vente de la marque d’acquérir une excellente connaissance de la société, des produits et du cérémonial de vente en un temps record. Cette séance a été suivie d’une session d’échanges et de networking.

Teach on Mars une nouvelle fois dans le palmarès FrenchWeb 500

Teach on Mars une nouvelle fois dans le palmarès FrenchWeb 500

FrenchWeb.fr, le magazine qui décode l’innovation, vient de dévoiler l’édition 2019 de FrenchWeb 500, le classement des entreprises de croissance de la Tech française. L’indicateur FW500, créé il y a 4 ans, dresse un panorama des start-up, PME et grands groupes de l’écosystème French Tech.

Pour la deuxième année consécutive, Teach on Mars figure dans le palmarès. Notre entreprise se positionne cette année en 206ème place du classement, soit une progression de deux places par rapport au classement de 2018.

A noter que :

  • ce classement intègre des sociétés très connues (Groupe Le Bon Coin, Veepee, Cdiscount, BlaBlaCar, Mano Mano, Doctolib, Vinci Energies…) et des start-up plus petites,
  • 29% des entreprises présentes dans le classement sont des éditeurs de logiciel, à l’instar de notre société,
  • Teach on Mars est encore « assez jeune », eu regard à l’âge moyen de 11 ans des entreprises du classement.

L’équipe Data et Etude de Decode Media s’est livrée à un gros travail pour « cruncher » les données communiquées par les très nombreuses entreprises candidates lors de leur participation au FW500. Pour établir le classement final, les entreprises ont été notées sur la base de 5 critères, permettant d’évaluer leur potentiel de croissance : chiffre d’affaires 2018, taux de croissance de leur chiffre d’affaires entre 2017 et 2018, ratio chiffre d’affaires par salarié, ratio résultat net / chiffre d’affaires 2018 et indicateur de potentiel de croissance, calculé sur la base des recrutements et des levées de fonds.

« Cette 4ème édition du FW500 révèlent les nombreux visages de la French Tech. On y retrouve les startups innovantes et en hyper croissance aux côtés de belles pépites du logiciel qui ont su à la fois développer leur part de marchés tout en ayant une forte rentabilité de leur activité. Cette nouvelle édition 2019 voit arriver de nouveaux acteurs de taille significative notamment d’industriels dont la transformation numérique arrive à maturité » précise Richard Menneveux, CEO et fondateur de Decode Media (éditeur de FrenchWeb.fr).

Retrouvez l’intégralité du classement en cliquant ici.

Le « big bang » du learning avec la Chloé Academy

Le « big bang » du learning avec la Chloé Academy

Maison de mode française fondée en 1952, la marque Chloé appartient au prestigieux Groupe Richemont spécialisé dans le luxe.

Logo Chloé

1) Pourquoi avoir choisi Teach on Mars pour votre dispositif de Digital Learning ?

Le projet s’inscrit au centre d’une transformation plus large de l’approche Learning au sein de la maison : lancement de la Chloé Academy, refonte du LMS, mise en place d’une communauté de formation, renouvellement du catalogue… Le lancement de l’application permet de remettre beaucoup de cohérence et d’harmoniser les discours auprès de toutes les cibles : au départ les stylists des boutiques en propre et demain le wholesale (revendeurs multimarques) mais aussi les populations des différents sièges dans le monde, soit près 1200 personnes au total.

Le principe d’une application native comme Teach on Mars permet d’offrir une expérience mobile first pour ces populations dispersées, avec beaucoup d’élégance et de personnalisation. « L’application permet de reconnecter tout le monde avec le produit, avec la Direction Artistique, quelle que soit la localisation géographique du collaborateur, en Chine, aux USA ou en France. L’application a permis une réelle harmonisation dans toutes les langues locales. De plus, l’animation du Fil d’Actualité dans l’application permet de communiquer plus naturellement avec la population des stylists. » confie Jules Robert-Le Hérissé, Head of International HR Development chez Chloé.

Les thématiques des formations déployées ont initialement porté sur les produits (pour soutenir les lancements de sacs à main et de collections de prêt-à-porter…), suivies d’une deuxième phase consacrée aux sujets digitaux (pour accompagner le déploiement de la stratégie CRM). Un chantier s’ouvre prochainement autour du feedback, avec une application dédiée à ce thème et des formations présentielles. L’application Chloé Academy proposera alors des « tips & tricks » pour encourager le changement comportemental sur certaines pratiques RH et de management, avec notamment des modules d’ancrage concis et opérationnels.

Cependant, ce qui révolutionne vraiment l’approche de la formation est l’orientation business de la solution. « On adore la facilité et le suivi des dashboards. Les dashboards & KPIs sont la preuve par A+B de la pertinence de l’application, et de ce qu’on a mis en place en termes d’approche pédagogique » précise Jules.

 

2) Comment s’est passé votre déploiement ? Quels sont les retours des utilisateurs ?

Il n’y a pas de secret, il faut aller sur le terrain. Les roadshows ont été organisés en plusieurs temps :

  • Un pré-roadshow au Japon avec une version quasi-définitive de l’application pour recueillir les feedbacks qui ont permis d’opérer « les derniers ajustements avant le big bang mondial pour lequel les premiers KPIs ont été assez fous dès les premières semaines ! »
  • Un second roadshow en Chine, à Hong-Kong et en Europe avec la visite d’une vingtaine de points de vente, toujours dans l’optique de recueillir de précieux feedbacks des utilisateurs : « nous avons fonctionné par itération, selon le principe du “Test & Learn“ » poursuit Jules.
  • Un troisième roadshow est prévu cet automne aux États-Unis, pour envisager notamment le déploiement de l’application auprès du wholesale.

Dans chaque pays et chaque boutique visités, l’application a toujours remporté un franc succès avec un taux de fidélisation important.

 

boutique app learning chloe academy


« La grande force de Teach on Mars, c’est d’être très agile. La solution permet d’intégrer aux mieux les besoins des apprenants. » Jules Robert-Le Hérissé

3) Qu’est-ce qui vous a le plus séduit dans la concrétisation du projet ?

« Nous sommes tombés amoureux de Veronica, notre chef de projet ! Non plus sérieusement : Teach on Mars propose une méthodologie très solide et séquentielle avec le Gantt, on identifie bien les prochaines étapes. Sur l’outil en lui-même, la fonction Dashboard est très pratique pour effectuer tout le suivi des statistiques, c’est très rapide à sortir et très visuel contrairement à notre LMS. Une fois que l’outil et le back office pour la conception des contenus sont maîtrisés, ça va très vite. Nous utilisons finalement que les matrices de conception (NDLR : tableau Excel) et pas l’outil auteur, alors que les Excel nous faisaient peur au début » s’enthousiasme Jules.

4) Quels conseils donneriez-vous à un Chef de projet qui démarre son programme ?

Jules conseille de mettre en place un comité de pilotage assez élargi avec très tôt des utilisateurs finaux pour s’assurer que le « travail en chambre correspond à la réalité du terrain ».
Le pré-roadshow, est également une idée à retenir car il permet de « faire un teasing de l’application. Même si au final les ajustements ont été minimes entre la V0 et V1, les parties prenantes se sont senties hyper engagées et ont immédiatement téléchargé l’application dès son lancement officiel. »
Un point de vigilance qui n’étonnera personne : s’assurer du support de l’IT en interne pour débloquer les sujets, préparer les interfaces et les points techniques à valider durant le projet.

 

5) De quoi êtes-vous particulièrement fiers ?

Nous sommes Lauréat du « Trophée de l’équipe RH Digitale 2019 » remis pour le côté transversal du projet, qui mixe en blended une application dédiée et innovante couplée avec du présentiel. Cette approche globale et panoramique du projet a particulièrement plu, notamment grâce à l’outil Teach on Mars et aux KPIs remarquables. Cela a été un levier puissant pour la communication interne, particulièrement auprès des top managers : « nous sommes reconnus par ce prix comme les meilleurs acteurs de l’industrie sur le volet formation ! » résume Jules.

6) Votre projet en 3 mots clés ?

  • Transformation, car il s’agit d’un programme qui accompagne la transformation plus globale de la maison et du retail.
  • Rapidité, car le chemin parcouru en un an est spectaculaire.
  • Engagement car les taux de pénétration, de fidélisation et de complétion n’ont jamais été aussi bons !