Partenariat avec l’Inria dans la formation à l’ère de l’intelligence artificielle

Partenariat avec l’Inria dans la formation à l’ère de l’intelligence artificielle

Teach on Mars et Inria, l’institut national de recherche dédié aux sciences et technologies du numérique, ont annoncé la signature d’un partenariat dont l’objectif est d’intégrer des algorithmes intelligents permettant de proposer un apprentissage plus efficace aux apprenants, aux formateurs et aux organisations. L’intégration de l’intelligence artificielle (IA) au cœur de notre solution va ainsi permettre de renforcer les capacités de formation et rendre les stratégies de formation plus opérationnelles, tout en réduisant le coût des programmes pédagogiques.

logos partenariat teach on mars et inria sophia antipolis

L’officialisation du partenariat s’est déroulée le lundi 10 février 2020 en présence de l’ensemble de l’équipe projet Wimmics, commune avec le CNRS, Université Côte d’Azur et Inria Sophia-Antipolis, et de plusieurs journalistes.

Ce partenariat va permettre aux deux entités de collaborer autour de travaux de recherche en IA et de poursuivre des activités communes de recherche et développement dans le domaine de la formation. Il est amorcé par une collaboration avec l’équipe de recherche Wimmics, spécialiste de l’IA sur le Web.

Les deux partenaires officialisent ainsi leur volonté de mettre en commun leurs ressources pour favoriser l’émergence et l’application de nouveaux algorithmes intelligents au service de l’apprentissage. L’IA va faciliter, d’une part, la compréhension des besoins en formation, et, d’autre part, l’élaboration et la recommandation de parcours de formation personnalisés et donc adaptés à chaque apprenant (niveau de compétences et de connaissances, préférences d’apprentissage et temps disponible).

L’IA va également aider les formateurs à générer des contenus pertinents et motivants, grâce à l’indexation automatique de ressources pédagogiques. Les stratégies d’apprentissage seront ainsi mieux alignées sur les besoins et les objectifs des apprenants et des organisations. L’écosystème d’apprentissage des organisations fonctionnera plus efficacement et à moindre coût, grâce notamment aux recommandations qui permettront d’optimiser le temps consacré à la formation. Avec cette démarche Time to Competency, l’IA va ainsi agir comme un levier sur les stratégies de formation et les rendre davantage opérationnelles, tout en réduisant les coûts des programmes pédagogiques.

L’intérêt de cette collaboration réside dans la synergie entre nos savoir-faire complémentaires. En mutualisant leurs expertises et ressources, nos deux organisations offrent une solution au plus près des attentes de apprenants, des formateurs et des organisations. Cet accord nous permet ainsi de bénéficier des algorithmes créateurs de valeur développés par Inria et à Inria de valider ses travaux sur des données et environnements réels et d’accompagner nos projets ambitieux. Belle preuve du décloisonnement entre les mondes de l’entreprise et de la recherche que ce partenariat qui illustre la dynamique de l’écosystème d’innovation sophipolitain.

« Je suis ravi d’annoncer le partenariat avec Inria, qui s’imposait naturellement car l’intelligence artificielle marque le début d’une nouvelle ère dans l’apprentissage. A l’heure de l’hyper-personnalisation, l’intégration d’algorithmes intelligents constitue un enjeu fondamental pour mieux accompagner la montée en compétence des utilisateurs et abaisser le coût des programmes pédagogiques, au bénéfice des apprenants, des formateurs et des organisations. Je suis donc convaincu par la valeur ajoutée d’Inria pour faire progresser l’agilité de la solution Teach on Mars ! » explique Vincent Desnot.

« Ce partenariat, qui s’inscrit dans notre politique d’accompagnement des startups Deeptech du numérique, va nous permettre de renforcer nos liens avec Teach on Mars. Nous sommes particulièrement fiers d’unir notre expertise et nos ressources avec le leader européen du mobile learning. La complémentarité entre les expertises de Teach on Mars et de l’équipe projet Wimmics, équipe commune avec le CNRS, Université Côte d’Azur et Inria, va permettre de nouvelles avancées importantes et des innovations qui représentent les emplois de demain » précise Maureen Clerc, directrice du centre de recherche Inria Sophia-Antipolis – Méditerranée.

 

On en parle dans la presse…

… Et sur les réseaux

 

https://twitter.com/Tribuca/status/1227146225427927040?s=20

 

Fosway 9-Grids™ : nouvelle reconnaissance pour Teach on Mars !

Fosway 9-Grids™ : nouvelle reconnaissance pour Teach on Mars !

Teach on Mars reconnue comme « Solid Performer » dans le rapport « Fosway 9-Grids™ – Learning Systems » de 2020. Après un premier référencement en 2019, Teach on Mars fait son retour en 2020 dans la matrice de « Fosway 9-Grids™ – Learning Systems », l’analyse annuelle du marché des Learning Systems. L’analyste européen de référence sur le marché des ressources humaines et de la formation évalue chaque année les solutions de formation des éditeurs de logiciels proposées à destination des entreprises de la zone EMEA, en fonction de performance, leur présence sur le marché, leur coût et leur croissance prévisionnelle sur le marché. Fosway consacre cette année notre société dans la catégorie « Solid Performer » de la matrice. Teach on Mars améliore donc son positionnement sur le marché par rapport à l’an dernier, passant du segment de « Potential Performer » à celui de « Solid Performer ». Cette progression dans le classement confirme l’expertise, la capacité à innover et la croissance de la fusée martienne dans les Learning Systems. fosway 9 grids learning systems teach on mars Vous pouvez télécharger une copie du Fosway 9-Grid ™ ici. « Teach on Mars poursuit sa croissance sur le marché européen du digital learning. Je suis heureux de voir notre trajectoire reconnue par Fosway qui nous place maintenant à la frontière des plus grands acteurs du marché. Notre positionnement de spécialiste du mobile learning est bien représenté cette année par leur nouvelle classification. » précise Vincent Desnot.
Teach on Mars déménage sa base spatiale à Mougins !

Teach on Mars déménage sa base spatiale à Mougins !

Notre fusée à damier rouge et blanc poursuit ses aventures sur la technopole de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), mais vient de changer de base spatiale en s’établissant désormais sur la commune de Mougins, après deux ans et demi sur le site de Val Crêtes à Valbonne.

L’inauguration des nouveaux locaux de Teach on Mars s’est déroulée le jeudi 9 Janvier 2020 en présence de Richard Galy, Maire de Mougins, Conseiller régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et premier vice-président de la communauté d’agglomération Cannes Pays de Lérins, et de Jean-Marie Audoli, ancien Directeur du Business Pôle de Sophia-Antipolis et parrain de l’évènement. Les 80 martiens, basés à Sophia-Antipolis, Paris, Londres et Milan étaient bien évidemment réunis au grand complet pour cette occasion si spéciale.

 

Richard Galy nous a fait l’honneur de sa présence et a partagé sa joie de voir la fusée débarquer sur sa commune, aux côtés d’autres fleurons tech comme SAP, Orange, NXP et Huawei… « Mougins constitue l’une des 5 villes fondatrices de Sophia-Antipolis, la plus belle technopole d’Europe et la première technopole européenne à avoir reçu le label 3IA » (Institut Interdisciplinaire de l’Intelligence Artificielle). « La commune bénéficie d’une forte image internationale » s’est réjoui notre nouveau Maire.

Jean-Marie Audoli, ancien Directeur du Business Pôle de Sophia-Antipolis, a vu naître Teach on Mars en 2013 et a déclaré avec enthousiasme que compte tenu de son développement, « Teach on Mars n’est plus vraiment une start-up ». Il n’a pas tari d’éloges pour complimenter le parcours de Vincent, citant successivement Einstein « n’essayez pas de devenir un homme qui a du succès, essayez de devenir un homme qui a de la valeur » et Hergé voyant Neil Armstrong faire ses premiers pas sur la Lune « à force de croire en ses rêves, l’homme en fait une réalité ».

Vincent Desnot a ensuite pris la parole pour remercier les journalistes d’avoir relayé notre histoire depuis ses débuts avec une bienveillance permanente. Il a ensuite rendu hommage à la ténacité, l’engagement et la folie des Martiens. Il a enfin rappelé sa vision de l’entreprise de constituer un « vrai projet de société et de vie, rassemblés tous ensemble avec une volonté de changer le monde. Notre action doit aider à faire évoluer les consciences et à adresser les grands objectifs de développement durables ».

Richard Galy, Jean-Marie Audoli et Vincent Desnot ont ensuite officiellement coupé le ruban rouge. Vincent a ensuite fait visiter nos nouveaux locaux de 1200 m², répartis en 5 bâtiments aménagés en open space. Teach on Mars a entraîné dans son sillage Option Way, également issue du Business Pôle de Sophia-Antipolis.

inauguration nouvelle base spatiale teach on mars mougins

Vincent Desnot en compagnie de Richard Galy, Maire de Mougins et de Jean-Marie Audoli, ancien Directeur du Business Pôle de Sophia-Antipolis

 

On en parle dans la presse…

… Et sur les réseaux

Teach on Mars poursuit son expansion européenne au BeNeLux

Teach on Mars poursuit son expansion européenne au BeNeLux

Teach on Mars a annoncé le 14 novembre le déploiement de son activité en Belgique. La société poursuit ainsi son développement européen, par une expansion au BeNeLux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) afin de consolider son leadership dans le secteur du mobile learning, en proposant à ses organisations et apprenants le meilleur écosystème de formation “mobile first“. Le BeNeLux est une région de l’Europe mûre pour l’approche mobile au niveau de la formation et de la communication.

Teach on Mars est sur tous les fronts depuis le début de l’année et fait preuve d’un réel don d’ubiquité. Après une levée de fonds en janvier 2019, l’ouverture de bureaux à Londres et à Milan au printemps, la mise en place d’un partenariat de distribution avec DMM au Maroc et la participation à des salons au Royaume-Uni et en Suisse à l’automne, l’entreprise met le cap sur le Nord de l’Europe. Teach on Mars va lancer son activité au BeNeLux et se donne pour objectif d’y devenir le champion du digital learning nouvelle génération.

Teach on Mars s’appuie sur l’expertise reconnue de David Boulanger en tant que “Country Manager“ pour orchestrer son déploiement au BeNeLux et y distribuer son offre de services à destination des entreprises et des organisations. Avec 17 années d’expérience dans le secteur du digital learning, David Boulanger poursuit le développement des potentiels grâce à un apprentissage multimodal et des solutions ludiques et innovantes. Après avoir dirigé un organisme de formation qui fait référence auprès de grands comptes belges, tant francophones que néerlandophones, son goût pour l’innovation et son enthousiasme le poussent naturellement vers ce nouveau challenge que constitue le développement du mobile learning sur le territoire du BeNeLux.

Le lancement de l’activité de Teach on Mars en Belgique a été officialisé lors du Salon VOV le 28 novembre, à Mechelen (Malines). Ce salon draine 2000 professionnels des ressources humaines tous les 2 ans. L’entreprise y a tenu un stand et organisé un séminaire sur le thème « Le mobile dans un dispositif de formation ».

« Je suis très fier de représenter le leader européen du mobile learning en Belgique et au Benelux. J’ai trouvé dans la solution Teach on Mars une approche inédite quant à la manière de se former aujourd’hui, avec un écosystème innovant permettant de favoriser la montée en compétences des apprenants. J’ai eu un véritable coup de cœur pour la marque et la solution ! » précise David Boulanger, Country Manager de Teach on Mars Belgique.

« Le lancement de Teach on Mars au BeNeLux, qui traduit la poursuite de notre expansion à l’échelle européenne, nous ouvre les portes vers de nouvelles opportunités de développement en Europe du Nord. Au-delà de l’enjeu professionnel, David et moi partageons la même philosophie humaine de l’entrepreneuriat et les mêmes engagements sociétaux. David préside ECPAT Belgique, une association que Teach on Mars soutient également, signe que nos chemins devaient converger et que nous étions fait pour collaborer » déclare Vincent Desnot, Co-fondateur et CEO de Teach on Mars.

L’éducation pour changer le monde 

L’éducation pour changer le monde 

Vincent Desnot, Cofondateur et CEO de Teach on Mars a été interviewé dans le cadre de l’émission BFM Life, la matinale week-end de BFM Business, le 5 octobre 2019.

Le journaliste présentateur Julien Gagliardi a réuni 4 acteurs autour d’un plateau dédié aux « Objectifs de Développement Durable (ODD) : quelles opportunités pour l’entreprise ? » dans le cadre de la rubrique « Le Grand format ». Les quatre participants, Fella Imalhayene (Déléguée Générale de Global Compact France), Florence Morgen (Directrice du Développement Durable du Groupe VYV), Arnaud Breuil (Responsable Ecosystème et Engagements du Groupe UP) et Vincent ont exprimé leur vision sur la question « comment les entreprises s’emparent des ODD, pour quels bénéfices économiques et humains ? ».

Ce fut l’occasion pour Vincent, non seulement de préciser comment Teach on Mars œuvre dans l’éducation et le développement durable à travers son association, mais également de revenir sur le lancement de l’application Teach on Earth dédié aux ODD lancé le 25 septembre, à l’occasion du quatrième anniversaire de l’adoption des ODD.

 

 

Cette interview a permis à Vincent de rappeler les enjeux du mobile learning au service du développement durable. Les 3 messages à retenir de l’intervention de Vincent :
la solution Teach on Mars est une « arme de formation massive et ça serait un crime de ne pas s’en servir pour les enjeux de l’éducation »,
contrairement aux grandes entreprises qui se saisissent du problème, « en start-up, c’est le problème qui nous a saisi » car « on veut changer le monde en tant que start-up ! »
la vocation de l’application Teach on Earth est d’éduquer et de sensibiliser le grand public aux ODD. Cette application est donc la contribution de Teach on Mars aux ODD. Vincent n’a pas manqué de faire référence à Nelson Mandela, pour qui « l’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde ».